Adhésion

POUR TOUS LES CORRECTEURS !

Les correcteurs et correctrices se sont organisés en syndicat dès 1881 et ont rejoint la CGT en 1895. Aujourd'hui organisés en section de métier dans le Syndicat général du Livre et de la communication écrite CGT, nous avons pour vocation de fédérer et défendre tous les correcteurs, qu'ils travaillent dans la presse, l'édition ou la publicité, sous le statut de salarié (CDI, CDD, TAD, piges) ou celui d'auto-entrepreneur... Correcteurs, lecteurs-correcteurs, rédacteurs-réviseurs, mais aussi travailleurs de professions connexes (typographes, secrétaires de rédaction), n'hésitez pas à nous rejoindre ! 

en savoir plus

Notre Bulletin

Annexe IV : sondage à l'adresse des TAD

16 septembre 2020

Travailleurs à domicile (TAD) de l'édition, pour vous représenter au mieux face au Syndicat national de l'édition (employeurs), nous avons besoin de vous, dans le cadre du suivi paritaire de la mise en place de la nouvelle annexe IV de la Convention collective nationale de l'édition !

> Lire

Correcteurs microentrepreneurs : l'aide de 1 500 euros reconduite !

19 août 2020

Le fonds de solidarité pour les autoentrepreneurs a été prolongé pour les pertes des mois de juillet, août et septembre 2020 pour les secteurs les plus touchés par la crise du Covid-19. L'édition de livre fait partie des secteurs concernés. Le formulaire pour le mois de juillet vient d'être mis en ligne, aujourd'hui. Explication. 

> Lire

« L'Équipe » : la stratégie du choc

01 juin 2020

Un an après un plan social qui avait saigné les effectifs du prépresse, notamment ceux du service Correction, la direction de « L'Équipe » fait du chantage à l'emploi pour arracher des baisses de salaire !

> Lire

Correcteurs de presse : abattement fiscal, attention !

14 mai 2020

Pour les correcteurs de presse multi-employeurs, travaillant sous la convention collective des journalistes, qu'ils aient ou non la carte de presse, il y a du nouveau concernant l'abattement fiscal de 7 650 euros auquel vous avez droit chaque année. 

> Lire

Fonds syndical de solidarité pour les correcteurs précaires

11 mai 2020

Face aux ravages financiers de la crise chez les correcteurs précaires, nous avons mis en place un fonds de solidarité. Les travailleurs à domicile, les salariés à la pige et les microentrepreneurs ayant connu une baisse de revenus depuis mars ont droit à une aide forfaitaire de 250 euros, dès lors qu'ils sont syndiqués. N'hésitez pas à en faire la demande !

> Lire

Chômage partiel pour TAD et pigistes : le gouvernement donne le mode d'emploi

17 avril 2020

Depuis le début de la crise sanitaire, les travailleurs à domicile et les salariés rémunérés à la pige – tous payés à la tâche, donc – sont obligés de redoubler d’effort pour que leurs employeurs prennent en compte leur situation d’extrême précarité. Il a fallu batailler pour imposer l’égalité de traitement, et parfois nous n’y sommes pas parvenus. Le gouvernement a publié un décret, daté du 16 avril 2020, précisant les modalités d’ouverture du dispositif dit d’activité partielle aux TAD et aux salariés rémunérés à la pige.

> Lire

Lettres types pour les TAD et les pigistes

06 avril 2020

Nous avons travaillé sur des lettres types pour aider les correcteurs TAD et rémunérés à la pige à réclamer auprès de leur employeur l'égalité de traitement quant aux mesures prises dans les entreprises, notamment de chômage partiel.  Ci-dessous, vous trouverez donc une lettre type pour les TAD et une lettre type pour les pigistes. N'hésitez pas à les utiliser…

> Lire

Fiche 3 « Covid-19 et droits des correcteurs TAD »

25 mars 2020

Payés à la tâche, les travailleurs à domicile (TAD) se retrouvent dans une grande précarité dès lors que les maisons d’édition décident de décaler leurs parutions, et elles sont nombreuses à le faire. Sans travail donc sans revenu, ils doivent faire face, en plus de la crise sanitaire, à une détresse financière importante.

> Lire

Fiche 2 « Covid-19 et droits des correcteurs pigistes »

21 mars 2020

Les correcteurs rémunérés à la pige sont des salariés. En cela, l’égalité doit être la règle ! Et toute exclusion des salariés rémunérés à la pige des dispositifs prévus par le gouvernement ou les employeurs devra être considérée comme une discrimination et traitée comme telle. On fait le point sur les revendications à porter.

> Lire

Fiche 1 « Covid-19 et droits des correcteurs microentrepreneurs »

20 mars 2020

Impossibilité de travailler pour cause de garde d’enfants ou de maladie, commandes annulées ou reportées, etc. Les correcteurs microentrepreneurs, souvent faux indépendants et vrais travailleurs précaires, subissent de plein fouet les conséquences économiques, et sociales, de la crise sanitaire actuelle. Pour réduire cette précarité et sécuriser un peu leur situation, ils peuvent néanmoins solliciter quelques aides.

> Lire

Agenda

Adhesion

Dans la presse, l'édition ou la com, salarié ou auto-entrepreneur, à domicile ou sur site, ne restez pas isolé, syndiquez-vous !

En savoir plus


Le formulaire d'adhésion

Télécharger

Votre CV

Les correcteurs syndiqués peuvent déposer leur CV sur le site, régulièrement consulté par des employeurs.

Formulaire